5 conseils pour voyager sereinement en voiture avec son chien

5 conseils pour voyager sereinement en voiture avec son chien

En voiture, tous les chiens ne sont pas logés à la même enseigne. Alors que certains apprécient de partager ce moment d’évasion avec leurs maîtres, d’autres sont pris d’une peur panique. Très vite, leur frayeur les pousse à se mettre en danger. Chien qui s’agite, chiot qui vous empêche de conduire, animaux qui vomissent… Un chien peu habitué aux transports peut être un vrai danger pour les conducteurs.

Heureusement, il est possible d’atténuer ces comportements. Tout comme le chien peut apprendre à s’asseoir, il est possible de l’éduquer pour qu’il ait une bonne conduite en voiture. Même sans être un expert en comportement animal, il est facile de voyager avec son chien.

1. Commencer par des petits trajets

Quand un chien se gratte, c’est toujours mauvais signe. Soit il est en proie à une invasion de tiques ou de puces. Soit, s’il est déjà sous une alimentation à base de croquette pour chien allergie peau, c’est un signe d’anxiété…

Pour les citadins actuels, prendre la voiture est devenu un réflexe. C’est un geste anodin qui est presque devenu un réflexe. Pour les chiens, c’est une autre affaire. À chaque fois qu’il pénètre dans un véhicule, les secousses et le défilement du paysage le rendent nerveux et anxieux.

C’est pourquoi, de façon générale, il est préférable d’habituer les chiens à prendre la voiture. Si par exemple, vous prévoyez de faire Paris-Marseille en voiture, commencez par faire des trajets de 10-15 minutes. Ainsi, il sera plus facile pour lui de supporter les 800 km qui séparent les deux métropoles.

C’est une astuce simple mais qui fonctionne parfaitement.

2. Garder le chien en place

Lors des transports en voiture, il est nécessaire que le chien reste à sa place. Même si cela est peut amusant, surtout, ne le laissez pas passer sa tête par la fenêtre. Imaginez un instant si une automobile passe trop près de votre voiture… En quelques secondes, votre chien risque d’être gravement blessé.

En plus de cette mesure de précaution, essayez de positionner correctement votre chien. Pour cela, munissez-vous d’un harnais ou d’une caisse spécialement conçue pour les chiens. Ainsi, il ne pourra pas vaquer librement dans le véhicule. En cas de freinage brusque ou d’accidents, il sera moins enclin à se blesser.

Dans le cas où vous auriez des doutes, demandez conseil à votre vétérinaire. En véritable professionnel, il saura exactement quels accessoires choisir pour votre chien.

3. Penser nourriture et hydratation

Avec leur stature imposante, les chiens ont de forts besoins nutritionnels. Gardez cela à l’esprit lors des préparatifs de votre voyage.

Dans le cas où votre chien est d’une nature sensible, pensez bien à acheter des croquettes spécifiques pour les chiens sensibles. Autrement, votre chien sera susceptible d’avoir des diarrhées, des pertes de poils ou d’autres soucis de santé. Est-ce réellement ce que vous désirez ?

En plus de l’alimentation, il est aussi nécessaire que le chien soit correctement hydraté en permanence. Prévoyez toujours une bouteille d’eau et un bol pour qu’il puisse s’abreuver correctement.

Sur les très longs trajets, il est crucial de faire régulièrement des pauses. Après une heure sur la route, faites un stop pour que votre chien puisse faire ses besoins. En étant bien hydraté et correctement nourri, votre chien aura plus d’aisance à supporter les déplacements en voiture et n’endurera pas de perte de poils.

4. Le rassurer avec ses jouets préférés

Pour évacuer le stress, rien de mieux que des jouets pour chiens. En mordillant des objets qui couinent ou des peluches, votre chien ne sentira pas le temps passer. Trop occupé à s’amuser, il sera aussi sage qu’une image. Accroché à son doudou, il aura l’impression d’être à la maison.

Pour être sûr que votre chien ne pose pas de problèmes, pensez à l’occuper. Et quoi de mieux qu’une panoplie de jouets pour le distraire ? Avant de partir, pensez à constituer un panier rempli de jouets. Une fois que le stress d’origine alimentaire n’est plus à l’ordre du jour, il convient d’éliminer celui lié à l’inactivité.

N’oubliez pas de prendre sa couverture préférée car elle comporte des odeurs familières qui le rassureront pendant le voyage.

5. Tenir compte de la chaleur

Lors de longs trajets en voiture, l’un des principaux dangers encourus par le chien, c’est la chaleur. De temps en temps, ouvrez la voiture pour que le chien puisse se rafraîchir. Pour autant, ne l’abaissez pas trop au risque que le chien puisse passer sa tête pour qu’il ne puisse pas se blesser.

Dans le cas où la route est baignée de soleil, il peut s’avérer nécessaire d’investir dans un pare-soleil. En créant une zone d’ombre, vous allez faire baisser la température au sein de l’habitacle. En effet, quand il fait très chaud, il n’est pas rare que le thermostat affiche 40 °C, et ce, en seulement 10 minutes.

Et bien évidemment, ne laissez jamais votre chien seul dans la voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.